header photo

Beach Boys . fr

... in our room ...

Holland (1973)

Du sang neuf

Holland est certainement l'album des Beach Boys qui reflète le mieux une collaboration réussie entre tous ses membres, démontrant ainsi qu'ils pouvaient composer en l'absence de leur leader et génie créatif, Brian Wilson. L'apport de "sang neuf", souhaité par Carl Wilson, y est aussi particulièrement présent avec l'implication de deux nouveaux "Boys", Blondie Chaplin et Ricky Fataar, issus du groupe Sud Africain The Flame. Officiellement promus "Beach Boys" lors du concert d'ouverture de la tournée US 72 à la New York State University, ils s'intégreront parfaitement au sein du groupe. En découlera alors une réelle osmose avec Carl, sur scène comme en studio. Dennis Wilson avouera même, à l'issue d'un show, trouver l'ambiance plus sereine depuis leur arrivée et le départ précipité de Bruce Johnston à la fin des sessions de Carl And The Passions.
Autre caractéristique importante, l'émergence des talents de compositeurs de Carl et Dennis, au travers d'un album qui sera le dernier succès commercial du groupe avant une longue période d'improductivité. Seul le "come back" de Brian en 76 mettra fin à cette traversée du désert.

Aux Pays-Bas

25 Fevrier 72, les Beach Boys sont aux Pays Bas pour y enregistrer un concert télévisé, le "Grand Gala du disque populaire 1972" (Heroes & Villains, Sloop John B, Surf's Up et Student Demonstration Time). Séduits par l'atmosphère du pays, ils décident d'y passer une semaine et y séjourneront ... plusieurs mois ! Tous sont unanimes, après de nombreuses années passées à enregistrer à Los Angeles, il est temps de se renouveler. Aussi, la décision est prise d'y enregistrer leur nouvel album et d'en faire le quartier général de la future tournée Européenne.
Jack Rieley, leur manager, est emballé par le projet. L'environnement lui semble également propice à l'inspiration, bien qu'initialement le sud de la France, à l'instar des Rolling Stones qui venaient d'y finir Exile On Main Street, fut envisagé.
Problème de taille, tous les studios d'enregistrement sont réservés, le projet étant alors trop avancé pour renoncer, ils décident de créer leur propre studio dans la campagne Hollandaise. Fin Mai, alors que le groupe est en pleine tournée (5 Mai / 3 Juin), Steve Moffitt, leur ingénieur du son de Santa Monica, déniche enfin un studio à Baambrugge, paisible bourgade au sud d'Amsterdam. Il est aussi chargé de la conception d'une table de mixage, qui sera démontée aux Etats Unis avant transport et remontage sur place, ce qui occasionnera de nombreux problèmes techniques. Après résolution des contingences logistiques (location maisons et véhicules), les Beach Boys s'installent aux Pays Bas début Mars, avant un bref retour aux studios de Santa Monica pour des répétitions avec Blondie et Ricky. Ils y seront rejoints mi Avril par le staff technique, leurs familles (chiens compris) et Brian (malgré lui).Le groupe clôture avec succès sa tournée Européenne au Crystal Palace de Londres le 3 Juin. Ce show donné devant plus de 15 000 personnes, fut enregistré par la NBC TV sous le titre Good Vibrations From London, on y retrouve des titres comme Do It Again, Wild Honey chanté par Blondie et Help me Rhonda par Carl au chant et Elton John aux claviers. Ce concert de fin de tournée, marque au jour près, le début des sessions d'enregistrement en studio, le groupe ayant rapidement quitté Londres et regagné les Pays Bas.

Un hit !

Le 5 Aout, le 33 tours est "bouclé" et les Beach Boys rentrent à Los Angeles ou l'album sera mixé fin Septembre. Catastrophe le 10 Octobre, Warner rejette le projet, la maison de disques voulant absolument un "hit" pour promouvoir l'album ! Van Dyke Parks est alors appelé à la rescousse pour retravailler sur Sail On Sailor, une ancienne collaboration d'avec Brian Sail On Sailor est accepté par la Warner et We Got Love passe à la trappe.
Aux premiers jours de l'année 73, parution officielle de Holland aux Etats Unis et en Grande Bretagne. Il sort accompagné d'un EP Mount Vernon and Fairway qui est à créditer entièrement à Brian, pochette comprise. L'album pointera jusqu'à la 36ème place des charts US et rentrera dans le top 20 Anglais.

Titres

  • Sail On Sailor
    (Brian Wilson - Tandyn Almer - Van Dyke Parks - Jack Rieley - Ray Kennedy)
  • Steamboat
    (Dennis Wilson - Jack Rieley)
  • California Saga : Big Sur
    (Mike Love)
  • California Saga : The Beaks Of Eagle
    (Robinson Jeffers - Alan Jardine - Linda Jardine)
  • California Saga : California
    (Alan Jardine)
  • The Trader
    (Carl Wilson - Jack Rieley)
  • Leavin' This Town
    (Ricky Fataar - Carl Wilson - Blondie Chaplin - Mike Love)
  • Only With You
    (Dennis Wilson - Mike Love)
  • Funky Pretty
    (Brian Wilson - Mike Love - Jack Rieley)

Produced by The Beach Boys

Mount Vernon And Fairway (A Fairy Tale) : A Fairy Tale In Several Parts
[EP bonus avec les premières éditions originales] Mount Vernon

  • Mount Vernon And Fairway : Theme
    (Brian Wilson)
  • I'm The Pied Piper : Instrumental
    (Brian Wilson - Carl Wilson)
  • Better Get Back In Bed
    (Brian Wilson)
  • Magic Transistor Radio
    (Brian Wilson)
  • I'm The Pied Piper
    (Brian Wilson - Carl Wilson)
  • Radio King Dom
    (Brian Wilson - Jack Rieley)

Produced by Carl Wilson

Editions originales
Brother Reprise MS 2118 - 08/01/1973 (Chart #36) (US)
Reprise K54008 - 01/1973 (Chart #20) (GB)
Reprise REP 54008 - 1973 (FR)

En version originale

Pour mieux percevoir « l’esprit » de l’album, l’idéal serait d’en dissocier Sail On Sailor et d’entamer l’écoute par Steamboat, 1er titre originel de l’album tel que conçu par les Beach Boys. L’homogénéité des compositions reflète alors pleinement l’atmosphère de quiétude qui pouvait régner lors des sessions d’enregistrement à Baambrugge la paisible ... Suit la California Saga, trilogie signée Al Jardine / Mike Love puis We Got Love* issu d’une collaboration Ricky Fataar / Blondie Chaplin / Mike Love. Face B sans changement, The Trader, Leaving This Town, pièce maîtresse de la paire Fataar / Chaplin, Only With You, toute l’émotion de Dennis, et Funky Pretty.
Kokomo
* version studio disponible sur l'album pirate « Brian Wilson Demos & Rarities vol. 3, 1973-1976 » (Dumb Angel/DA004/2001)

Le coin des collectionneurs

Allemagne (réf. REP 540086) : des masters « première mouture » furent accidentellement envoyés en Allemagne, ainsi les (300 ?) premiers pressages comportent We Got Love à la place de Sail On Sailor.
France (réf. 54008) : les premiers vinyles comportent bien Sail On Sailor sur le disque mais c’est We Got Love qui figure sur les notes de pochette. A noter que bizarrement, Mike Love n’est pas crédité sur ce titre.

Albums 1970 - 1975

Sunflower (1970)

petsounds

Surf's Up (1971)

Surf's Up

Carl & The Passions, So Tough (1972)

Carl & The Passions

Holland (1973)

Holland

In Concert (1973)

In concert