header photo

Beach Boys . fr

... in our room ...

Surf's Up (1971)

Une énigme

Cet album est une sorte d’énigme. La pochette, d’abord : une toile inspirée de la sculpture de James Earl Frazer, The end of the trail, qui est à des lieues tant de la joyeuse et débordante vitalité des pochettes Capitol que du virage Peace and Love de Sunflower. Le titre, ensuite. Celui d’un des morceaux les plus mythiques de l’album perdu Smile que Brian avait interprété seul au piano pour l’émission de Leonard Bernstein, Inside Pop, en 1966. Le résultat, finalement : un album imparfait, parfois déroutant, mais de ceux que l’on aime plus que les autres aussi.

Des disques refusés

Tout a débuté en 1970 pendant les sessions d’Add Some Music, titre prévu pour le premier album à destination de Warner Bros. Rejeté puis réorganisé, il donnera Sunflower. Quelques morceaux, abandonnés en route, sont rapidement inclus dans le nouveau projet intitulé Landlocked. Nouveau refus de la maison de disques. Ultime réorganisation avec l’inclusion de « Surf’s Up ». Ces aléas sont en partie responsables de l’impression mitigée que l’on peut avoir à l’écoute de l’album. Le reste est dû d’une part à la présence de Jack Rieley, le nouveau manager du groupe et qui le restera jusqu’à l’enregistrement de Holland, de l’autre à l’ambiance de plus en plus délétère née du conflit entre les Wilson et la paire Love-Jardine.

Brian décisif

Au départ, Jack écrit plusieurs titres avec les Wilson, Carl d’abord –« Long Promised Road » et « Feel Flows »- et Brian –« A Day In The Life Of A Tree », mais la paire Love-Jardine, se sentant de fait exclue du projet en cours, insiste pour faire figurer ses propres « chefs-d’œuvre » : « Student Demonstration Time » pour l’un, « Take A Load Off Your Feet » (pourtant déjà refusé à l’époque d’Add Some Music) pour l’autre. Ensuite, Bruce arrive avec le très nostalgique « Disney Girls » et Dennis avec ses propres titres ; enfin, Brian sort momentanément de sa léthargie et écrase tout le monde avec «’Til I Die ». On sent pourtant bien qu’il manque quelque chose de décisif à tout cela et que les ventes risquent d’être tout aussi médiocres que pour Sunflower. C’est là que se joue la carte « Surf’s up ». Carl et Jack montent littéralement la version qui clôt l’album en utilisant à la fois l’interprétation solo de 1966 et les chutes de Smile. Le résultat est magnifique, le morceau somptueux, mais couplé avec « ‘Til I Die », il fait d’autant plus ressortir l’indigence d’autres titres. Entre-temps, Dennis a été sacrifié sur l’autel d’une concorde très artificielle puisque Bruce n’y survivra pas longtemps. Ses titres ont été exclus et leur ont été préférés « Don’t Go Near The Water » et « Lookin’ At Tomorrow » afin d’équilibrer l’album.

Déséquilibre

Le bilan est forcément un album déséquilibré, pris qu’il est entre les querelles d’ego qui finiront par avoir raison du groupe quelques années plus tard. Restent quelques perles : la trilogie finale, les titres dus à la collaboration Wilson-Rieley et « Disney Girls », l’un des meilleurs morceaux de Bruce avec les Boys, et une version bien supérieure, car épaulée par les Boys, à celle qu’il donnera quelques années plus tard en solo pour son album Going Public. Comme quoi, quand les Boys sont bien utilisés, ils sont indépassables.

Les Disques Rayés #12, le blog musique de François Gorin sur Télérama.fr

Titres

  • Don't Go Near The Water
    (Alan Jardine - Mike Love)
  • Long Promised Road
    (Carl Wilson - Jack Rieley)
  • Take A Load Off Your Feet
    (Alan Jardine - Gary Winfrey)
  • Disney Girls (1957)
    (Bruce Johnston)
  • Student Demonstration Time
    (Jerry Leiber & Mike Stoller - Mike Love)
  • Feel Flows
    (Carl Wilson - Jack Rieley)
  • Lookin' At Tomorrow (A Welfare Song)
    (Alan Jardine - Gary Winfrey)
  • A Day In The Life Of A Tree
    (Brian Wilson - Jack Rieley)
  • 'Til I Die
    (Brian Wilson)
  • Surf's Up
    (Brian Wilson - Van Dyke Parks)

Produced by The Beach Boys

Editions originales
Brother Reprise RS 6453 - 30/08/1971 (Chart #29) (US)
EMI Stateside SSL 10313 - 10/1971 (Chart #15) (GB)
Pathé Stateside 2C064 92744 - 1971 (FR)

Réédition 2012

Surf's Up 2012

Brother Capitol - 5099940443928 - 01/10/2012 (UE)
Masterisation : Mark Linett (2009)

t-shirt T-shirt diffusé en France à l'occasion de la sortie de l'album en 1971

Albums 1970 - 1975

Sunflower (1970)

petsounds

Surf's Up (1971)

Surf's Up

Carl & The Passions, So Tough (1972)

Carl & The Passions

Holland (1973)

Holland

In Concert (1973)

In concert