header photo

Beach Boys . fr

... in our room ...

Smile … And Our Dreams Come True

publicité EMI smile Donc, c'était vrai et Al n'avait pas menti. Le coffret des SMiLE Sessions existe bien et je le tiens dans les mains. Difficle d'abord de croire à la réalité de ce qui a été, pour nous, pendant longtemps, un rêve voire un fantasme et la parution en 2004 d'une version achevée de SMiLE -celle de Brian, Van Dyke Park et Darian Sahanaja- semblait avoir définitivement enterré l'idée d'une parution officielle des bandes originales. Eh bien, on avait tous tort, et Brian avec nous, comme il le reconnaît dans le texte qui accompagne cette édition. On imagine cependant sans peine combien de discussions ont dû avoir lieu entre les Beach Boys encore vivants (spécialement Brian et Mike, sans doute par avocats interposés) pour que ces fameuses sessions voient le jour. C'est sans doute la raison pour laquelle chaque Beach Boys survivant a droit à son texte sur la question, chacun exposant tout le bien qu'il pense de Smile. Passons et détaillons plutôt l'objet. Je me contenterai du gros coffret, dans la mesure où il contient l'ensemble des autres formats.

Le coffret

Disons d'emblée qu'il faut racheter une platine vinyle pour en apprécier la totalité car, outre les 2 singles (Heroes & Villains en deux parties, Vegatables et Surf's Up), le coffret propose un double vinyle rassemblant sur 3 faces la "version" de Smile proposée sur le premier cd, et sur la quatrième face quelques versions alternatives inédites en stéréo (que l'on ne retrouve pas sur les différents cds). Quant aux 5 cds, le premier offre donc une "version" possible de Smile, réalisée par Mark Linett et Alan Boyd d'après les documents d'époque et d'après le "patron" proposé par Brian, VDP et Darian en 2004. Seule nouveauté: I'm In Great Shape change de place et se retrouve intégré dans la première partie, après Roll Plymouth Rock. La place peut surprendre, d'autant que l'enchaînement entre les deux morceaux est pour le moins abrupt, mais rappelons-nous que la version démo de H&V donnée par Brian en 1966 et que l'on trouvait sur Endless Harmony (on la retrouve ici dans le cd 2, titre 36), présentait I'm In Great Shape avec Barnyard à la suite de H&V.
On constate par ailleurs que loin d'être achevée, la version 66-67 pâtit d'une forte carence vocale. Un titre proposant uniquement les pistes vocales enregistrées alors la met bien en valeur. Il s'agit du titre 25: Smile Backing Vocals Montage qui ne dure que 8 minutes pour un disque qui aurait pu dépasser les 45 minutes. On mesure le travail qui restait à faire quand le projet fut abandonné. Conscient sans doute du problème et, peut-être, avec l'espoir de pouvoir terminer l'album, des pistes vocales furent enregistrées après l'abandon officielle du disque, lors des sessions pour Smiley Smile et Wild Honey et apparaissent dans le montage proposé sur le cd 1: c'est le cas pour Holidays dont la partie vocale fut enregistrée en juillet 67, pour Fire avec une partie vocale enregistrée en juin 67 ou pour I Love To Say Dada pour lequel Carl Wilson enregistra sa partie en octobre 67. Autre découverte majeure de ce disque 1 (titre 26), une version solo de Surf's Up par Brian fin 67, chez lui, avec son piano désaccordé, le même apparemment que celui qui apparaît dans d'autres titres des BB :Let The Wind Blow (Wild Honey) ou les sessions pour We're Together Again et Walk On By (Sea Of Tunes Volume 20). Magnifique version dépouillée d'un Brian que l'on sent déjà loin. Les autres cds sont consacrés aux sessions des différents titres avec une primauté accordée à quelques "tubes": H&V pour le cd 2, Good Vibrations pour le 5; les trois autres volumes étant consacrés aux autres titres.
Comme pour le coffret Pet Sounds Sessions en 1997, on reste fasciné par la méticulosité, le perfectionnisme de Brian, ses différentes tentatives. On entendra ainsi, au gré des écoutes, une version d'H&V dans laquelle les vocaux sont partagés entre Brian et Mike (cd 2,titre 3); une version jazzy de Wonderful (cd 3, titre 12); la première session d'un titre qui restera inachevé et qui n'avait, à l'époque, pas de titre, Look (CD 3, titre 15); les deux versions très différentes de Child, à quelques jours d'intervalle, avec d'un côté la guitare fuzz de Bill Putman (titre 16) puis la trompette d'Ollie Mitchell (titre 17) dont le motif servira à Dennis Wilson pour Be Still (Friends); la version instrumentale de Surf's Up qui servira de backing track pour le titre de 1971 sur l'album éponyme (cd 3, titre 18); la session jazz du 29/11/66 qui donnera I Wanna Be Around et dans laquelle Jim Gordon -que l'on retrouvera quelques années plus tard chez Zappa (Apostrophe')- remplace Hal Blaine (cd 3, titre 21) ou celle du 25/01/1967 (cd 4, titre 21); la première version instrumentale de Vega-Tables avec Brian au piano et des Boys qui ont l'air bien partis (cd 3, titre 22). Pas de trace, par contre, pour ce titre de la fameuse session avec Sir Paul dont on sait pourtant qu'elle a existé mais dont on n'est pas absolument certain qu'un enregistrement ait survécu. On entendra également la première tentative de production de Dennis, I Don't Know (CD 4, titre 19) ou celle de Carl, Tune X (CD 4, titre 18). Et tout cela interprété par le gratin des musiciens locaux ("the greatest session musicians in town" nous précise Brian) dont certains (Gene Estes, Lyle Ritz, Arnold Belnick, Leonard Malarsky, Raymond Kelley, Joe Saxon, Jimmy Bond) participent,quasiment en même temps (février 67), à l'enregistrement de l'album de Zappa, Lumpy Gravy.

Le Raymond Queneau de la pop

La légende Smile a-t-elle pour autant pris fin ? Pas sûr. Mark Linett, Alan Boyd et Wolfe expliquent quelle gageure ce fut que de sortir un coffret des sessions, due en particulier au nombre astronomique d'heures enregistrées et à l'absence d'un montage final fiable. Contrairement à ce qu'on a pu croire en 2004 -et moi le premier dans IMR n°1-, l'album était loin, très loin d'être achevé quand il a été abandonné. Un album qui aurait pu, nous dit Linett, durer 50 minutes ? L'album aurait dû être double (le troisième de la pop, après Freak Out et Blonde On Blonde !). Un Brian, surtout, qui ne cessait de modifier l'ordre des fragments enregistrés et, parfois, modifiait même ce qui semblait avoir été définitivement achevé. Un Brian, en fait, dépassé par son ambition et noyé dans ce projet insensé qui prévoyait d'étendre à un album entier ce qu'il avait accompli avec Good Vibrations. Ce titre avait nécessité 6 mois de studio et des heures d'enregistrement pour un simple single. Etendu à un album d'une durée normale de 35 minutes, cela aurait déjà necessité 10 fois plus ... et surtout un cerveau hors du commun, capable de faire le tri parmi des centaines de combinaisons. C'est ce que permettent les ordinateurs aujourd'hui et, comme le souligne Linett, Brian avait donc conçu un album en avance de plusieurs décennies sur la technologie qui aurait permis de le mener à bien. Il faut, par conséquent, le dire et le répéter : la version 2004 n'est pas définitive dans la mesure où il n'y aura jamais de version définitive, les fragments enregistrés pouvant être montés de plusieurs manières. C'est à Raymond Queneau et à son Cent Mille Milliards de Poèmes que fait penser Smile: un album à faire, une forme ouverte sur de multiples possibilités, une combinatoire musicale.
Ce qui laisse la voie libre aux prochains Smile: de multiples combinaisons aléatoires des fragments enregistrés. Les bootleggers ont encore de beaux jours devant eux.

Dans la presse ou sur le net, ici et ailleurs …

  • Le magazine gratuit signé MK2, 3 Couleurs, se penche sur les Smile Sessions.
  • A la une, presque, et deux pleines pages sur nos Boys et Smile dans le quotidien Liberation. Demorand, surfer du mois !
  • Excellent article sur la sortie des Smile Sessions sur le site Slate, signé Jean-Marie Pottier
  • La passionnante saga de Smile signée Will Z. sur le blog Psychédélisme.com
  • Metacritic collecte les chroniques du net et de la presse anglophones (eng)
  • Interviews audio de Mark Linett et de Alan Boyd autour des SMiLE Sessions à découvrir sur le site iconfetch.com, 1ère partie et suivante (eng)
  • Des vidéos promotionnelles de Smile sur Youtube (eng)
  • Dès le 28 octobre 2011, le quotidien économique Les Echos consacre un article à la parution des Smile Sessions
  • Le quotidien Le Monde s'y colle le 8 novembre 2011
  • Article de fond sur le sujet signé Basile Farkas dans le Rock & Folk n°531 de novembre 2011, accompagné d'une interview de Mike Love
  • Le même journal remet ça dans son n°533 de janvier 2012 avec deux chroniques aux avis divergents
  • C'est bien évidemment Christophe Conte qui s'occupe de la chose dans Les Inrockuptibles n° 834 du 29 novembre 2011
  • Le mensuel Rolling Stone fait bien les choses dans son n°37 de novembre 2011
  • Rock First est un nouveau mensuel, plutôt orienté "Classic-Rock" "à la" Uncut, magazine anglais. Il se ridiculise dès le n°3 avec une simple chronique d'une pauvreté à pleurer, même si positive. Alors que le journal montre par ailleurs qu'il sait présenter des articles de fond, sur Motown par exemple, il ne propose rien d'ampleur et de sérieux sur les Smile Sessions. Rock Last ou séance de rattrapage à venir ?
  • Même l'hebdomadaire féminin Grazzia fait beaucoup mieux dans son n°115 du 18 novembre 2011

Grammy Award 2013 - Best Historical Album

Alan Boyd, Brian Wilson & Dennis Wolfe, producteurs de la compilation ainsi que Mark Linett, ingénieur du son, ont reçu le 10 février 2013 le Grammy Award du meilleur album historique pour le coffret The Smile Sessions.

Smile Sessions, Souriez !

Il n'est pas réellement possible de déterminer ce qu'aurait été la track-list finale du projet en 1967. Brian Wilson a d'ailleurs déclaré en 2004 qu'elle n'avait jamais été décidée. Néanmoins, Mark Linett, ingénieur du son en chef sur le projet, a déclaré que l'équipe en charge de cette édition avait tenté de se rapprocher de ce qui avait été envisagé à l'époque des enregistrements. Cela donne :

  1. Our Prayer
  2. Gee
  3. Heroes And Villains
  4. Do You Like Worms (Roll Plymouth Rock)
  5. I'm In Great Shape
  6. Barnyard
  7. My Only Sunshine (The Old Master Painter/You Are My Sunshine)
  8. Cabin essence
  9. Wonderful
  10. Look (Song For Children)
  11. Child Is The Father Of The Man
  12. Surf's Up
  13. I Wanna Be Around/Workshop
  14. Vega-Tables
  15. Holidays
  16. Wind Chimes
  17. The Elements : Fire (Mrs O'Leary's Cow)
  18. Love To Say Dada
  19. Good Vibrations

A chacun, et comme depuis de nombreuses années, d'y mettre son grain de sel !
Tout le contenu détaillé des différentes éditions de ces fameuses Smile Sessions figure sur cette page dans les deux colonnes de droite. Pour une lecture comparative des différents contenus, consultez le fichier pdf réalisé par Sean M.

N'hésitez pas non plus à découvrir cet excellent et documenté résumé de la saga de Smile sur le site psychedelisme.com

SMiLE, c'est parti

cabinessence En attendant la parution, premières traces sur disque du contenu du futur coffret avec ce single diffusé avec un numéro hors-série de Mojo (Mojo 60'S, juin 2011). La face A propose Cabin Essence (3'30) alors que sa consoeur se concentre sur Wonderful (2'03). Le magazine propose une Smile Story avec des articles déjà parus dans le mensuel et comportant, semble-t'il, quelques erreurs. Bref, l'objet vinyle est bien le principal intérêt de la chose et il est magnifique, tout simplement.

SMiLE, enfin

smile On n’y a d’abord pas cru. Il faut dire qu’une parution officielle des enregistrements effectués en 1966-1967 par Brian Wilson en vue de l’album SMiLE relevait depuis 40 ans d’une Arlésienne bien huilée, régulièrement annoncée, toujours démentie. Donc, quand une déclaration d’Alan Jardine a remis le sujet sur la table en ce début d’année, on s’est tous poussés du coude et on a bien rigolé. Puis, les choses ont eu l’air de se préciser jusqu’à ce que l’information soit confirmée et détaillée par le maître d’œuvre du projet : Mark Linett himself. Mais, là encore, on a douté, on doute et on continuera de douter jusqu’à ce que l’objet soit physiquement entre nos mains, parce que depuis 1967, le fan a été largement échaudé. Reprenons les faits.

Les merveilleuses aventures de SMiLE :
En mars 1967, Brian Wilson abandonne ce qui devait être son grand œuvre pour des raisons maintes fois énumérées : scepticisme d’une partie des Boys et de Capitol, départ de Van Dyke Parks –parolier et sans doute plus-, abus de drogues, troubles mentaux de plus en plus récurrents, parution du Sgt Pepper des Beatles, etc (voir In My Room n°1). A la place, Brian et les Boys bricolent un Smiley Smile dans lequel on ne retrouvera du projet initial que quelques morceaux réenregistrés : « Heroes & Villains » (dans une version très édulcorée), « Wind Chimes », « Vegetables » et « Wonderful » sans oublier le hit « Good Vibrations », déjà sorti en 45 tours en octobre 1966. Le reste de l’album ? Des titres esquissés, des maquettes qui peinent à atteindre les 26 minutes de l’album. Aujourd’hui, bizarrement, cet assemblage de titres dont les BB n’auraient pas voulu et dont Brian se serait moqué deux ans avant (que l'on songe à la Woody Woodpecker Symphony, est tenu parfois pour un album important, mais la réévaluation d’une œuvre passe aussi par sa comparaison avec ce qui sera produit ensuite et il faut bien admettre alors que face à Keepin’ The Summer Alive, LA Album (Light Album) et autres Still Cruisin’, Smiley Smile ne fait pas si mauvaise figure.
Et ensuite ? Brian entre dans sa chambre dont il ne sortira qu'épisodiquement, les autres se mettent au travail et, en 1969, sur l’album hétéroclite 20/20 apparaissent deux morceaux de Smile : Cabinessence et Our Prayer. Entre-temps, l’album perdu est devenu un mythe qui ne va cesser de grossir et, comme les compositions personnelles des autres Boys ne rivalisent pas toujours avec celles du Big Brother reclus, on le fait participer artificiellement, via ces chutes, aux différents albums. Ces deux morceaux n’ont pas nécessité un important travail de post-production : ils étaient quasiment achevés dès 1967. Il en ira tout autrement deux ans plus tard quand les Boys, pour doper un album, là encore très inégal, décident d’exhumer l’un des titres légendaires du projet et d’en faire le titre éponyme de l’album : Surf’s Up. On connaît depuis 1966 une version en solo par Brian, filmée pour l’émission de Leonard Bernstein, Inside Pop. On y voit un Brian seul au piano, les yeux clos, chanter d’une voix encore intacte ces paroles que Mike Love aurait jugées, à l’époque, incompréhensibles. Mais ce n’est cette version qui sera retenue. Au contraire, au prix d’un montage intelligent mené par Carl Wilson et Jack Rieley, on peut entendre ce que le titre aurait dû être s’il avait été achevé. La version « définitive » donnée par Brian en 2004 suit d’ailleurs celle-ci. Il est possible que les Boys et leur manager aient alors envisagé d’en faire plus et d’achever Smile. Les choses, pourtant, se dérouleront autrement. D’abord, parce que les ventes de Surf’s Up ne sont pas au rendez-vous, ensuite parce que se profilent à l’horizon les sorties conjointes des compilations Endless Summer et Spirit of America. En 1975, donc, Capitol sort ces deux compilations essentiellement consacrées aux années 62-65 et c’est un triomphe qui enterre Smile. Pourquoi tenter de sortir un album, certes mythique mais très expérimental et inachevé, alors que le public plébiscite ces valeurs sûres ? Exit donc Smile. On en profite pour tirer du lit un Brian désormais ventripotent et calciné et, après quelques élans prometteurs (Love You!), c'est la dégringolade.
Passons et retrouvons-nous à la fin des sinistres années 80. Les choses ont bien changé : Dennis est mort, Brian en nourrice chez Landy, l’inspiration de plus en plus rare. Et si on reprenait Smile ? C’est déjà Mark Linett qui est chargé d’écouter les bandes, de sélectionner, de faire aboutir un projet ... qui ne verra finalement pas le jour officiellement, car les bandes de Linett feront l’objet d’un bootleg, Smile Era. Brian ne fait alors plus partie du groupe mais il enregistre un premier album solo dans lequel figure une suite qui lorgne furieusement du côté du projet avorté : Rio Grande. Puis, en 1993, pour le coffret anniversaire des 30 ans des BB, 30 minutes de SMiLE sont proposées : outre Cabinessence, l’amateur peut donc entendre pour la première fois officiellement des titres comme I Love To Say Da Da, Do You Like Worms ?, ainsi que de nouvelles versions de Our Prayer et de Surf’s Up et des morceaux de la suite Heroes & Villains. Ces 30 minutes de pur bonheur sonnent aussi le glas d’une sortie officielle de l’ensemble. Le sujet semble définitivement clos. Les bootleggers s’en donnent alors à cœur joie, sortant des dizaines de versions officieuses de l’album, qui inondent le marché parallèle avant que l’arrivée d’Internet ne brouille encore plus les cartes, chaque internaute ayant rapidement la possibilité de proposer SA version, en mono, en stéréo voire en 5.1 ! On ne recense plus –à quoi bon ?- les centaines de versions disponibles aujourd’hui via quelques clics.
C’était compter sans Brian qui, progressivement, est sorti de sa léthargie, remonté sur scène et a commencé à reprendre quelques titres de l’album perdu : Heroes & Villains, Cabinessence, Surf’s Up, Wonderful, Our Prayer. On connaît la suite : en 2004 est annoncée coup sur coup la sortie officielle de l’album par Brian et une tournée mondiale. On a douté puis on l’a vu et c’était vrai : Smile a été joué sur scène par Brian et son groupe en 2004 ! Smile ? Le début de la polémique commence ... C’est UN Smile, achevé avec l’aide de Van Dyke Parks et de Darian Sahanaja, qui sort fin 2004 et est intitulé Brian Wilson presents Smile car, l’émotion du concert passée, les fans ne reconnaissent pas leur Smile dans ce disque très beau mais très lisse. La force des enregistrements originaux (ceux de 66-67) n’y est pas et, rapidement, on ne l’écoute plus. Il est rangé, bel objet vite désuet. Le seul intérêt, finalement, est d’avoir enfin accès à un ensemble cohérent et de comprendre quel était le projet initial avec ses désormais trois parties (voir encore In My Room n°1).
Ce qui est d’ailleurs terrible pour Brian, c’est qu’à l’annonce de la sortie enfin officielle des bandes originales, on a réagi comme si son disque de 2004 n’existait pas.

Et maintenant ?
Que faut-il attendre ? On nous annonce 2 versions : un double cd, d’un côté ; une version collector, de l’autre, contenant 4 cds, 2 vinyls, 2 45 tours et un livre écrit par Domenic Priore à qui l’on doit déjà, entre autres, la compilation mythique : Look, Listen, Vibrate, Smile ! et un bouquin sur Smile paru en 2005 chez Sanctuary : The story of Brian Wilson’s Lost Masterpiece. Par ailleurs, Mark Linett a répondu à quelques questions précisant certains aspects du coffret à venir. On peut trouver cet entretien ici.

Reste à patienter vraisemblablement jusqu'à la fin de l’année pour vérifier ... qu’on ne s’est pas encore fait avoir.

Le coffret

Au programme, pas moins de 5 cd, un double-lp vinyle, 2 simples vinyles, un livre de 60 pages, le livret original (30 x 30 cm) initialement prévu en 1967 et un poster (61 x 91 cm) de la mythique pochette signée Frank Holmes, le tout livré dans un coffret 33 x 33 cm

Smile Boxset

CD 1 : Smile

  1. Our Prayer (1:06)
  2. Gee (0:51)
  3. Heroes And Villains (4:53)
  4. Do You Like Worms (Roll Plymouth Rock) (3:36)
  5. I'm In Great Shape (0:29)
  6. Barnyard (0:48)
  7. My Only Sunshine (The Old Master Painter/You Are My Sunshine) (1:51)
  8. Cabin Essence (3:32)
  9. Wonderful (2:04)
  10. Look (Song For Children) (2:31)
  11. Child Is The Father Of The Man (2:14)
  12. Surf's Up (4:12)
  13. I Wanna Be Around/Workshop (1:23)
  14. Vega-Tables (3:49)
  15. Holidays (2:33)
  16. Wind Chimes (3:06)
  17. The Elements : Fire (Mrs O'Leary's Cow) (2:35)
  18. Love To Say Dada (2:32)
  19. Good Vibrations (4:13)
  20. Bonus Tracks

  21. You're Welcome (1:08)
  22. Heroes And Villains (Stereo Mix) (4:53)
  23. Heroes And Villains Sections (Stereo Mix) (7:16)
  24. Vega-Tables Demo (1:46)
  25. He Gives Speeches (1:14)
  26. Smile Backing Vocals montage (8:30)
  27. Surf's Up 1967 (Solo version) (4:09)
  28. Psycodelic Sounds : Brian Falls Into A Piano (1:30)
  29. ✧Capitol Smile Promo (1:02)

CD 2 : Session Highlights

    Our Prayer :

  1. Our Prayer "Dialog" (9/19/66) (3:01)
  2. Our Prayer (10/4/66) (6:37)
  3. Heroes And Villains Session (10/20/66) :

  4. H&V : Verse (Master Take) (0:57)
  5. H&V : Barnyard (Master Take) (1:12)
  6. H&V : I'm In Great Shape (10/27/66) (4:59)
  7. H&V : Intro (Early Version, circa 12/66) (0:35)
  8. Heroes And Villains Session (1/3/67)

  9. H&V : Do A Lot (0:53)
  10. H&V : Bag Of Tricks (2:58)
  11. H&V : Mission Pak (0:55)
  12. H&V : Bridge To Indians (1:47)
  13. H&V : Part 1 Tag (1:19)
  14. H&V : Pickup To 3rd Verse (0:55)
  15. Heroes And Villains Session (1/27/67)

  16. H&V : Children Were Raised (2:07)
  17. H&V : Part 2 (Cantina Track) (1:21)
  18. H&V : Whistling Bridge (1:14)
  19. H&V : Cantina (1:36)
  20. H&V : All Day (2:19)
  21. H&V : Verse Edit experiment (0:48)
  22. Heroes And Villains Session (2/15/67)

  23. H&V : Prelude To Fade (3:43)
  24. H&V : Piano Theme (2:43)
  25. Heroes And Villains Session (2/20/67)

  26. H&V : Part 2 (2:31)
  27. H&V : Part 2 (Gee) (Master Take) (2:36)
  28. H&V : Part 2 Revised (1:54)
  29. H&V : Part 2 Revised (Master take) (0:48)
  30. H&V : Part 3 (Animals) (Master Take) (1:18)
  31. H&V : Part 4 (2:36)
  32. H&V : Part 2 (Master Take) (2/27/97) (1:44)
  33. H&V : Fade (2/28/67) (6:35)
  34. Heroes And Villains Session (3/1/67)

  35. H&V : Verse Remake (4:16)
  36. H&V : Organ Waltz/Intro (2:04)
  37. Heroes And Villains Session (6/14/67)

  38. H&V : Chorus Vocals (0:48)
  39. H&V : Barbershop (1:50)
  40. H&V : Chlidren Were Raised (Remake) (1:06)
  41. H&V : Chlidren Were Raised (Master Take Overdubs Mix) (0:26)
  42. H&V : Chlidren Were Raised (Master Take A Capella) (0:27)
  43. Bonus Tracks

  44. H&V : Piano Demo, KHJ radio (11/4/66) (4:17)
  45. Psycodelic Sounds : Brian Falls Into A Microphone (11/4/66) (1:10)
  46. Psycodelic Sounds : Moaning laughing (11/4/66) (1:09)

CD 3 : Session Highlights

    Do You Like Worms (Roll Plymouth Rock) (10/18/66) :

  1. DYLW : Part 1 (5:21)
  2. DYLW : Part 2 (Bicycle Rider) (1:55)
  3. DYLW : Part 3 (2:43)
  4. DYLW : Part 4 (Bicycle Rider) (1:10)
  5. DYLW : Bicycle Rider (H&V Part 2) (1/5/67) (0:22)
  6. My Only Sunshine (The Old Master Painter/You Are My Sunshine) :

  7. My Only Sunshine : Parts 1 & 2 (11/14/66) (6:51)
  8. My Only Sunshine : Part 2 (Master Take With Vocal Overdubs) (2/10/67) (0:45)
  9. Cabin Essence (10/3/66) :

  10. Cabin Essence : Verse (2:14)
  11. Cabin Essence : Chorus (2:28)
  12. Cabin Essence : Tag (2:31)
  13. Wonderful

  14. Wonderful (Version 1) (8/25/66) (2:59)
  15. Wonderful (Version 2, "Rock With Me, Henry" Session) (1/9/67) (3:25)
  16. Wonderful (Version 2 Tag) (2:54)
  17. Wonderful (Version 3) (4/10/67 ?) (2:41)
  18. Look (Song For Children) :

  19. Look (8/12/66) (4:52)
  20. Child Is Father Of The Man :

  21. Child Is Father Of The Man (Version 1) (10/7/66) (4:57)
  22. Child Is Father Of The Man (Version 2) (10/11/66) (5:38)
  23. Surf's Up :

  24. Surf's Up : 1st Movement (11/4/66) (4:54)
  25. Surf's Up : Talking Horns (11/7/66) (3:42)
  26. Surf's Up : Piano demo (MAster Take) (12/15/66) (3:52)
  27. I Wanna Be Around/Workshop (Friday Night) :

  28. I Wanna Be Around (11/29/66) (3:08
  29. Vega-Tables (Vegetables Sessions - 4/4/67-4/11/67) :

  30. Vegetables : Verse (MAster Take) (2:02)
  31. Vegetables : Sleep A Lot (Chorus) (2:34)
  32. Vegetables : Chorus 1 (Master Take) (1:05)
  33. Vegetables : 2nd Chorus (Master Takes & Backing Vocals) (1:03)
  34. Vegetables : Insert (Part 4) (Master Take) (0:37)
  35. ✧Vegetables : Crunching Session (1:02)
  36. ✧Workshop Session (1:40)

CD 4 : Session Highlights

    Vega-Tables (Vegetables) (continued) :

  1. Vegetables : Fade (4/12/67) (5:25)
  2. Vegetables : Ballad Insert (4/14/67) (1:03)
  3. Holidays :

  4. Holidays (9/8/66) (7:32)
  5. Wind Chimes :

  6. Wind Chimes (Version 1) (8/3/66) (6:46)
  7. Wind Chimes (Version 2 Session) (10/5/66) :

  8. Wind Chimes (Version 2) (5:00)
  9. Wind Chimes (Version 2 Tag) (2:51)
  10. The Elements : Fire (Mrs O'Leary's Cow)

  11. The Elements (Fire) (11/28/66) (8:27)
  12. Love To Say Dada (Da Da Session) (12/22/66) :

  13. Da Da (Taped Piano Strings) (1:00)
  14. Da Da (Fender Rhodes) (1:21)
  15. Love To Say Dada Sessions (5/16/67-5/18/67) :

  16. Love To Say Dada : Part 1 (5/16/67) (1:22)
  17. Love To Say Dada : Part 2 (5/17/67) (1:57)
  18. Love To Say Dada : Part 2 (Master Take) (5/17/67) (1:21)
  19. Love To Say Dada : Part 2 (Second Day) (5/18/67) (2:00)
  20. Cool, Cool Water :

  21. Cool, Cool Water (Version 1) (6/7/67) (2:21)
  22. Cool, Cool Water (Version 2) (10/26/67 & 10/29/67) (3:31)
  23. Smile Additionnal Sessions :

  24. You're Welcome (12/15/66) (6:41)
  25. You're With Me Tonight (6/6/67 & 6/7/67) (2:46)
  26. Tune X (3/3/67 - 3/31/67) (2:18)
  27. I Don't Know (1/12/67) (3:03)
  28. Three Blind Mice (10/15/65) (2:11)
  29. Teeter Totter Love (Jasper Dailey) (1/25/67 & 2/9/67) (1:49)

    Bonus Tracks

  30. Psycodelic Sounds : Underwater Chant (11/4/66) (1:45)
  31. Hal Blaine Vega-Tables Promo Session (11/16/66) (1:28)
  32. Heroes & Villains : Early Version Outtake Sections (1/67 - 2/67) (5:04)
  33. ✧Fire Crackling Sounds (0:45)

CD 5 : Good Vibrations Sessions

  1. GV : Gold Star 2/18/66 (The "Pet Sounds" Session) (7:27)
  2. GV : Gold Star 4/9/66 (6:57)
  3. GV : Western 5/4/66 (First Chorus) (2:24)
  4. GV : Western 5/4/66 (Second Chorus & Fade) (3:28)
  5. GV : Sunset Sound 5/24/66 (Part 1) (1:20)
  6. GV : Sunset Sound 5/24/66 (Parts 2 & 3) (1:45)
  7. GV : Sunset Sound 5/24/66 (Part 4) (0:47)
  8. GV : Western 5/27/66 (Part C) (3:32)
  9. GV : Western 5/27/66 (Chrous) (3:04)
  10. GV : Western 5/27/66 (Fade Sequence) (1:56)
  11. GV (Inspiration) : Western 6/2/66 (Part 1) (2:44)
  12. GV (Inspiration) : Western 6/2/66 (Part 3) (0:57)
  13. GV (Inspiration) : Western 6/2/66 (Part 4) (0:49)
  14. GV : Western 6/16/66 (Part 1) (6:24)
  15. GV : Western 6/16/66 (Part 2 & Verse) (1:06)
  16. GV : Western 6/16/66 (Part 2 Continued) (5:55)
  17. GV : Western 6/18/66 (Part 1) (1:10)
  18. GV : Western 6/18/66 (Part 2) (5:03)
  19. GV (Persuasion) : Western 9/1/66 (1:49)
  20. GV : Western 9/1/66 (New Bridge) (3:39)
  21. GV : Session Masters (6:13)
  22. GV : Single Version Stereo Track (3:49)
  23. Good Good good Vibrations (First version With overdubs 3/66 (3:41)
  24. GV : Alternate Edit 8/24/66 (3:32)
  25. ✧GV : Tape Rewind (0:27)

Double Vinyle :

Contenu identique au vinyle vendu séparément sauf les pochettes intérieures dans lesquelles sont insérés les disques (voir ci-contre)

Simple: Heroes & Villains

  1. Heroes & Villains (Part 1)
  2. Heroes & Villains (Part 2)

Simple : Vega-Tables

  1. Vega-Tables
  2. Surf's Up

Double album vinyle

Pochette double ouvrante avec deux pochettes intérieures propres à cette édition (mais réalisées avec un visuel extrait du livre du coffret) avec les textes et le livret original déjà présent dans le coffret. Les titres de la face 4 ne figurent que sur les éditions vinyles.

Smile Vinyl

Face 1 :

  1. Our Prayer (1:06)
  2. Gee (0:51)
  3. Heroes And Villains (4:53)
  4. Do You Like Worms (Roll Plymouth Rock) (3:36)
  5. I'm In Great Shape (0:29)
  6. Barnyard (0:48)
  7. My Only Sunshine (The Old Master Painter/You Are My Sunshine) (1:51)
  8. Cabin essence (3:32)

Face 2 :

  1. Wonderful (2:04)
  2. Look (Song For Children) (2:31)
  3. Child Is The Father Of The Man (2:14)
  4. Surf's Up (4:12)

Face 3 :

  1. I Wanna Be Around/Workshop (1:23)
  2. Vega-Tables (3:49)
  3. Holidays (2:33)
  4. Wind Chimes (3:06)
  5. The Elements : Fire (Mrs O'Leary's Cow) (2:35)
  6. Love To Say Dada (2:32)
  7. Good Vibrations (4:13)

Face 4 :

  1. You're Welcome - Stereo Mix
  2. Vega-Tables - Stereo Mix
  3. Wind Chimes - Stereo Mix
  4. Cabin Essence - Session Highlights and Stereo Backing Track
  5. Surf's Up - Session Excerpt and Stereo Mix

Deluxe Version (Double-CD) & Digital

Coffret de format 14 x 14 cm avec les deux cd en pochette type "vinyl replica", un livret de 36 pages, un badge et le poster signé Frank Holmes (37 x 51 cm).
Le CD 1 est identique à celui du coffret. Le CD 2 reprend des titres du coffret mais présente également des versions complémentaires de Heroes & Villains*, Cabin Essence* et Good Vibrations*. Il est possible que les deux parties d'Heroes & Villains soient celles du simple vinyle du coffret.

Smile CD

CD 1 : Smile

  1. Our Prayer (1:06)
  2. Gee (0:51)
  3. Heroes And Villains (4:53)
  4. Do You Like Worms (Roll Plymouth Rock) (3:36)
  5. I'm In Great Shape (0:29)
  6. Barnyard (0:48)
  7. My Only Sunshine (The Old Master Painter/You Are My Sunshine) (1:51)
  8. Cabin essence (3:32)
  9. Wonderful (2:04)
  10. Look (Song For Children) (2:31)
  11. Child Is The Father Of The Man (2:14)
  12. Surf's Up (4:12)
  13. I Wanna Be Around/Workshop (1:23)
  14. Vega-Tables (3:49)
  15. Holidays (2:33)
  16. Wind Chimes (3:06)
  17. The Elements : Fire (Mrs O'Leary's Cow) (2:35)
  18. Love To Say Dada (2:32)
  19. Good Vibrations (4:13)
  20. Bonus Tracks

  21. You're Welcome (1:08)
  22. Heroes And Villains (Stereo Mix) (4:53)
  23. Heroes And Villains Sections (Stereo Mix) (7:16)
  24. Vega-Tables Demo (1:46)
  25. He Gives Speeches (1:14)
  26. Smile Backing Vocals montage (8:30)
  27. Surf's Up 1967 (Solo version) (4:09)
  28. Psycodelic Sounds : Brian Falls Into A Piano (1:30)
  29. ✧Capitol Smile Promo (1:02)

CD 2

  1. Our Prayer "Dialog" (9/19/66) (3:01)
  2. Heroes & Villains : Part 1 (3:08)*
  3. Heroes & Villains : Part 2 (4:18)*
  4. Heroes & Villains : Children Were Raised (2:07)
  5. Heroes & Villains : Prelude To Fade (3:43)
  6. My Only Sunshine (11/14/66) (6:52)
  7. Cabin Essence (10/3/66) (5:19)*
  8. Surf's Up : 1st Movement (11/4/66) (4:55)
  9. Surf's Up : Piano Demo (12/15/66) (3:53)
  10. Vega-Tables : Fade (4/12/67) (5:25)
  11. The Elements : Fire Session (11/28/66) (8:27)
  12. Cool, Cool Water (Version 2) (10/26-10/29/67) (3:32)
  13. Good Vibrations : Session Highlights (8:20)*
  14. ✧Psycodelic Sounds, Brian Falls Into A Microphone (1:10)

Version simple CD

Version qui semble avoir été réservée à une partie du marché européen.

Smile CD
  1. Our Prayer (1:06)
  2. Gee (0:51)
  3. Heroes And Villains (4:53)
  4. Do You Like Worms (Roll Plymouth Rock) (3:36)
  5. I'm In Great Shape (0:29)
  6. Barnyard (0:48)
  7. My Only Sunshine (The Old Master Painter/You Are My Sunshine) (1:51)
  8. Cabin essence (3:32)
  9. Wonderful (2:04)
  10. Look (Song For Children) (2:31)
  11. Child Is The Father Of The Man (2:14)
  12. Surf's Up (4:12)
  13. I Wanna Be Around/Workshop (1:23)
  14. Vega-Tables (3:49)
  15. Holidays (2:33)
  16. Wind Chimes (3:06)
  17. The Elements : Fire (Mrs O'Leary's Cow) (2:35)
  18. Love To Say Dada (2:32)
  19. Good Vibrations (4:13)
  20. Bonus Tracks

  21. You're Welcome (1:08)
  22. Heroes And Villains (Stereo Mix) (4:53)
  23. Heroes And Villains Sections (Stereo Mix) (7:16)
  24. Vega-Tables Demo (1:46)
  25. He Gives Speeches (1:14)
  26. Smile Backing Vocals montage (8:30)
  27. Surf's Up 1967 (Solo version) (4:09)
  28. Psycodelic Sounds : Brian Falls Into A Piano (1:30)
  29. ✧Capitol Smile Promo (1:02)

✧ titres "cachés", ne figurent pas sur le tracklisting officiel

Voir aussi

In My Room #1